À la une de l’hebdo. Remettre le travail à sa place

·1 min de lecture

Chaque semaine, Courrier international explique ses choix éditoriaux et les débats qu’ils suscitent parfois au sein de la rédaction. Dans ce numéro, nous nous interrogeons sur notre rapport au travail. Aux États-Unis, le rapport de force s’inverse dans les entreprises. Après l’Islande, l’Espagne et l’Irlande testent la semaine de quatre jours. Comment rééquilibrer nos vies ? En travaillant moins ? Les décryptages de la presse étrangère.

Il n’y a pas que le travail dans la vie. Et c’est tant mieux. C’est ce qu’explique Jonathan Malesic, journaliste et essayiste américain dans le New York Times, dans un article très remarqué sur le site du quotidien lors de sa parution, début octobre. C’est à partir de cet article que nous avons construit le dossier cette semaine. Malesic défend l’idée qu’il faut réinventer une éthique du travail, lui redonner sa juste place dans nos vies, le considérer comme “un simple moyen permettant à l’individu de consacrer son temps à cultiver ses talents, ou à prendre du bon temps avec ceux qu’il aime”.

Trop longtemps, dit-il, nous avons été définis par le travail, “envisagé comme un pilier de l’épanouissement personnel”, particulièrement aux États-Unis. Or il est temps de changer de paradigme. En profitant notamment des circonstances offertes par la pandémie de Covid-19 et de la crise économique qu’elle a provoquée. C’est peut-être contre-intuitif, mais c’est une réalité.

À lire aussi: Tchao patron. Démissions à gogo aux États-Unis

Aux États-Unis, entre la grande démission de l’été et les grèves de cet automne, les salariés se sont paradoxalement retrouvés en position de force pour négocier des hausses de salaire, écrit le Christian Science Monitor. Cette pénurie de main-d’œuvre a provoqué un basculement du pouvoir, qui est passé aux mains des travailleurs, effaçant quarante années de domination croissante du patronat.” L’hebdomadaire américain insiste sur “le niveau de mécontentement exceptionnel” des salariés, mais aussi sur leur combativité retrouvée. “Puisque [dans certains secteurs] le contexte économique place la balle dans le camp des travailleurs, voilà une occasion rêvée

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles