À l’Assemblée, une panne électronique perturbe le vote

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

POLITIQUE - Retour au papier. Le vote sur le projet de loi dédié aux énergies renouvelables a été retardé ce mardi 10 janvier à l’Assemblée nationale, après un problème technique, poussant la présidente Yaël Braun-Pivet à organiser un vote par bulletin papier et non plus électronique.

Comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article, après des rappels au règlement et un moment de confusion, la titulaire du perchoir a annoncé une suspension de séance pour « éditer » des bulletins papiers. Celui-ci devait avoir lieu à partir de 19 h 30 dans les salons jouxtant l’hémicycle.

Les députés ont tenté à quatre reprises de voter avec leurs habituels boutons à leur pupitre, mais plusieurs ont assuré que le système était défectueux. Lors du quatrième vote, la présidente de l’Assemblée avait annoncé une adoption par 260 voix contre 213, mais les groupes politiques ont répondu que certains votes n’avaient pas été pris en compte.

Rififi à l’Assemblée

Le LR Philippe Gosselin a décrit « un cas de figure assez unique », même s’il n’y a « pas de scandale » ni de « manipulation ». Le RN Emeric Salmon a réclamé un vote avec bulletin papier car il semble que « beaucoup de députés n’ont pas pu exprimer leur vote ».

Ce moment de flottement a lieu autour d’un scrutin qui pourrait être serré, même si le soutien annoncé du groupe socialiste et d’une partie du petit groupe indépendant Liot donne de l’air au gouvernement.

Ce n’est pas la première fois que l’Assemblée nationale est victime d’une telle panne. Le 2 avril 2021, le système de vote électronique était resté inutilisable pendant plusieurs heures, en plein examen du projet de loi « Climat et résilience ».

À voir également sur le HuffPost :

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire aussi