À l’adolescence, cette grossophobie qui fait des dégâts

Avec son association « Allegro Fortissimo » l'actrice opère une première inversion en France : le problème n'est plus du côté des personnes grosses mais bel et bien des personnes grossophobes et des modalités de prise en charge sociosanitaire de ces questions. Mais il demeure un paradoxe : selon la Haute Autorité de Santé (HAS) 46,5 % des adultes sont en surpoids et 20 % sont obèses. Ce que révèle le concept de grossophobie ne tient donc pas uniquement dans les faits discriminatoires mais plus généralement dans les représentations associées aux personnes grosses : leur responsabilité, leur indolence… Le rapport Obépi qui parait chaque année sur l'évolution de l'obésité en France ne manque pa...

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles