«À quoi joue-t-il ?» : l'absence de François Bayrou au congrès de Renaissance agace la Macronie

© AFP

Ce samedi, la République en marche est officiellement devenue Renaissance, après un congrès fondateur au Carrousel du Louvre. Une soirée marquée par une absence qui a fait réagir : celle de François Bayrou. Le patron du Modem, qui s'est dit "opposé au passage en force de la réforme des retraites" aurait-il voulu montrer son désaccord sur le dossier ?

La République en marche est devenue officiellement Renaissance. Le parti présidentiel organisait ce samedi soir au Carrousel du Louvre son congrès fondateur. Le député européen Stéphane Séjourné en est désormais le secrétaire général. Il succède à Stanislas Guerini. Mais la soirée a surtout été marquée par une absence : celle de François Bayrou, le patron du Modem.

"François Bayrou fait son coup d’éclat !"

Sa chaise était au premier rang, son nom inscrit noir sur blanc sur le dosseret, juste à côté du nouvel homme fort de la Macronie, Stéphane Séjourné. Mais François Bayrou n’est jamais venu, sa place réservée est restée vide jusqu’à ce que les cadres du parti ne se décident à enlever discrètement son nom. Une absence qui a provoqué un certain agacement en tribune. "À quoi joue-t-il ?", s’énerve un conseiller. "François Bayrou fait son coup d’éclat !", peste un autre.

>> Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici

Car aux mêmes moments, une interview de François Bayrou a été publiée par le journal Le Parisien, dans laquelle le patron du Modem se dit "opposé au passage en force" au sujet de la réforme des retraites. Et c’est peut-être là, la principale explication de sa non-venue au congrès de Renaissance. Marquer, à sa façon, sa désapprobation de ce qui semble se dessiner. Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a redit encore samedi soir sa détermination à faire en sorte que la réforme des retraites entre en vigueur à l’été 2023.

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - François Bayrou juge la polémique sur les images d'Emmanuel Macron en jet-ski "absolument ridicule"