À la une ce jeudi 22 juillet…

·1 min de lecture
Le chef d’état-major de l’armée de terre (Cemat), le général d’armée Thierry Burkhard le 16 juillet 2020.
Le chef d’état-major de l’armée de terre (Cemat), le général d’armée Thierry Burkhard le 16 juillet 2020.

En couverture. Le Point revient longuement cette semaine sur « la déroute de l?Occident » en Afghanistan. 20 ans après le 11 septembre 2001, les talibans menacent de reprendre le pouvoir à Kaboul et l?ensemble des militaires américains aura quitté l?Afghanistan au 31 août. Les soldats afghans ont, certes, repris la grande base de Bagram, mais ne semblent pas en mesure de contenir la fulgurante progression des talibans (voir cartes page 31). Notre envoyé spécial Armin Arefi s?y est rendu et a recueilli les nombreux témoignages d?Afghans se sentant « abandonnés au milieu du gué » par les États-Unis et s?est entretenu avec l?ancien chef du gouvernement afghan, Abdullah Abdullah, qui supervise les pourparlers de paix avec les combattants islamistes. François-Guillaume Lorrain vous narrera ensuite l?histoire de ce « cimetière des empires » et le diplomate Gérard Araud vous expliquera « pourquoi la démocratie ne peut jamais [s?y] imposer ni improviser? »

À LIRE AUSSIAfghanistan : l?Europe redoute une vague migratoire

Défense. C?est le mercato estival de nos armées. Le général Thierry Burkhard devient chef d?état-major des armées et est remplacé par le général Pierre Schill à la tête de l?armée de terre, selon le compte rendu du conseil des ministres publié mercredi. L?actuel chef de division « emploi des forces » de l?état-major des armées prendra ses fonctions jeudi 22 juillet, quatre ans seulement après avoir été nommé général de brigade. Ce pur produit des trou [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles