À la Une: Jair Bolsonaro repart en guerre contre les masques

·3 min de lecture

Le président d’extrême droite Jair Bolsonaro, connu pour son discours anti-masque, s’est de nouveau prononcé contre ce geste barrière, provoquant un nouveau tollé. Lors d’une allocution à Brasilia, Jair Bolsonaro a annoncé qu’il demandera à son ministre de la Santé un décret pour faire en sorte que le port du masque ne soit plus obligatoire pour ceux qui sont vaccinés ou guéris du Covid-19. Ces propos ont été vivement critiqués par les experts et le personnel médical. Un infectiologue dénonce dans le journal Carta Capital le « discours de la mort » du président qui a qualifié le port du masque d’« oppression ».

Enlever le masque serait une grave atteinte à la santé publique, poursuit l’infectiologue, tout en soulignant que le pays est en train de vivre le pic de la pandémie et que la plupart des unités de soins intensifs dans les grandes villes restent saturées. Le gouverneur de l’État du Piaui, Wellington Dias accuse le président de jeter l’huile sur le feu avec ses propos. Dans une interview au journal Folha de São Paulo, il affirme continuer à obliger le port du masque dans son État.

Record des cas de Covid-19 en Colombie

Le Covid-19 est aussi à la Une de la presse colombienne. En pleine mobilisation sociale, les chiffres sont à la hausse. Hier, le pays a enregistré un nouveau record de personnes décédées, 573. Ce qui porte à plus de 94 000 le nombre de Colombiens qui sont morts du Covid-19, selon Semana.

Les États-Unis reprennent-ils le leadership dans la lutte contre la pandémie ?

Pour combattre la pandémie dans le monde, les États-Unis ont annoncé offrir 500 millions de vaccins aux pays les plus pauvres, une décision saluée par la presse. Joe Biden montre que les États-Unis peuvent mener l’effort mondial de vaccination, écrit le Washington Post. En prenant le contrepied de la stratégie de l’« Amérique d’abord » de son prédécesseur Donald Trump, Joe Biden, après avoir réintégré l’Organisation mondiale de santé, ne veut pas laisser le territoire de la diplomatie du Covid-19 à la Russie et à la Chine. « Le don de ces vaccins est dans l’intérêt de Washington », souligne le journal, « car une nouvelle vague mondiale serait aussi une menace pour les États-Unis ».

Des bateaux iraniens en route vers le Venezuela ?

La presse vénézuélienne se fait l’écho des inquiétudes des États-Unis concernant deux navires iraniens apparemment en route pour le Venezuela. Selon le chef du Pentagone, cité par El Nacional, ces deux navires iraniens auraient chargé des armes destinées au Venezuela. Selon des sources anonymes citées par le site d’information Politico, le Makran et la frégate Sahand ont contourné l’Afrique et passé le cap de Bonne-Espérance avant de pénétrer dans l’Atlantique, ce qui est une première pour des navires de guerre iraniens.

Toujours d’après Politico, le gouvernement américain a demandé aux autorités cubaines et vénézuéliennes de faire en sorte que les navires fassent demi-tour. Selon un haut responsable américain, les bateaux pourraient transporter des missiles de longue portée. Une éventuelle livraison d’armement iranien au Venezuela serait une « provocation et comprise comme une menace à l’égard de nos partenaires en Amérique du Sud », a-t-il prévenu dans Politico.

Spectaculaire sauvetage de chiens au Mexique

Une bonne nouvelle nous parvient du Mexique où deux chiens ont été sauvés dans une action spectaculaire qui a passionné le pays. Spay et Spike étaient tombés dans un gouffre géant, ils ont été repérés par des drones, des images impressionnantes devenues virales et qui ont suscité une énorme compassion nationale pour le destin de ces deux animaux.

Un secouriste a pu remonter Spay et Spike hier à l’aide de cordes. « Ils sont sauvés ! », s’exclame le journal Milenio, en publiant un récit complet de l’opération de sauvetage.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles