À Istanbul, ce chien errant est la star des transports en commun

·2 min de lecture

TURQUIE - Les usagers des transports d’Istanbul se sont habitués ces dernières semaines à voyager aux côté d’un chien errant. Boji, comme il a été appelé, passe ses journées à se promener dans les couloirs du métro, à tel point qu’il est devenu une vraie vedette, comme vous pouvez le voir dans notre vidéo en tête d’article.

Ce chien des rues, est devenu un spectacle récurrent sur les ferries, les bus et les métros de la plus grande ville d’Europe. Il aime faire de longs trajets, jusqu’à 30 kilomètres un jour de semaine normal.

Au moins 29 stations visitées chaque jour!

Les fonctionnaires municipaux d’Istanbul ont implanté sur le chien une puce électronique afin d’enregistrer ses déplacements. Il s’avère que Boji passe par au moins 29 stations de métro par jour.

Les habitants d’Istanbul apprécient de le voir lors de leurs déplacements réguliers et prennent fréquemment des photos de lui pour les poster sur les réseaux sociaux.

Sur Twitter, le chien est déjà suivi par 60.000 adeptes depuis la création de son compte en septembre dernier. Cette vidéo de lui sur le Bosphore a été vue plus d′1,2 million de fois depuis le 2 octobre.

Pour Aylin Erol, responsable des relations client à Metro Istanbul, c’est comme si Boji savait exactement où il allait. “Je crois qu’il aime Istanbul et qu’il aime voyager, explique-t-elle, louant par ailleurs l’incroyable discipline de ce chien. “Quand la porte est ouverte, vous devez laisser sortir les gens d’abord, il connaît très bien cette règle. Il y a des lignes jaunes à l’entrée des portes de nos trains. Alors il attend en dehors des lignes comme les autres passagers et après que tout le monde soit sorti, il entre dans le train et il a une place spéciale.”

Les données recueillies par son dispositif de suivi montrent que les lignes de tramway historiques sont les préférées de Boji. Les responsables l’ont baptisé Boji car il aime voyager sur la partie centrale du wagon lorsqu’il prend le métro.“Boji” se traduit par le mot anglais “bogie”, qui désigne le train d’atterrissage d’un train.

À voir également sur Le HuffPost: Devant le Louvre, Greenpeace dénonce un partenariat entre TotalEnergies et le musée

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles