À Hawaï, relâcher des ballons dans le ciel pourrait coûter très cher !

·1 min de lecture

Hawaï veut mettre fin aux lâchers de ballons. Cet État américain a voté, cette semaine, pour adopter un projet de loi qui rendrait illégal la libération intentionnelle de ballons remplis d’hélium ou tout autre gaz similaire dans l’atmosphère, détaille Business Insider, samedi 24 avril. Le but : mettre un terme à cette pratique particulièrement nocive pour la vie marine. Ainsi, à partir de 2023, toute personne qui serait surprise à libérer de façon intentionnelle un ballon sera passible d’une amende de 500 dollars, soit environ 410 euros.

"Ce type de déchets est l’un des plus nocifs pour la vie marine, explique Suzanne Frazer, cofondatrice de l’association environnementale PLAGE. Les tortues de mer, les albatros et autres animaux marins qui mangent des calamars et des méduses peuvent confondre un ballon dans l’océan avec la nourriture". En ingérer peut "provoquer des blocages du tractus gastro-intestinal qui conduit alors à la famine et à la mort" de ces animaux, poursuit-elle.

Toutefois, certains lâchers de ballons seraient exemptés par la loi, comme ceux à air chaud ou ceux lâchés dans le cadre d’une recherche scientifique, détaille Hawaï Public radio. "Bien qu’une grande quantité de débris arrive dans l’océan, il est de notre responsabilité de réduire la quantité de déchets plastiques qui se retrouve dans nos océans et nos plages", a déclaré à Business Insider Suzanne Case, membres du département des Ressources naturelles d’Hawaï.

>> A lire aussi - Cette entreprise est championne (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Royaume-Uni : Boris Johnson dans la tourmente après ses SMS avec le patron de Dyson
“La gauche serait-elle à court de doctrine sur l’économie ?”
Affaire Carlos Ghosn : les enquêteurs français se rendront au Liban le 31 mai
Pourquoi le retour en Grande-Bretagne du fantasque patron de Dyson crée la polémique
Indonésie : le sous-marin porté disparu a coulé