À la Une: hausse du trafic d’armes des États-Unis vers Haïti

Les saisies se multiplient ces derniers mois et le calibre des armes à feu envoyées illégalement en Haïti augmente, rapporte le Miami Herald. C'est en première page du site internet de l'agence Alterpresse, mais aussi du journal Le Nouvelliste, qui publie un article appelant Haïti à coopérer avec les États-Unis pour juguler la contrebande d'armes à feu.

Des réactions à un long reportage de Jacqueline Charles, dans le Miami Herald. « Voici comment les lois sur les armes aux États-Unis et les ports du sud de la Floride contribuent à alimenter la violence des gangs en Haïti », titre le quotidien de Miami. Les saisies se sont multipliées et les autorités américaines s'inquiètent de la hausse du nombre et du calibre des armes à feu envoyées en Haïti, où la violence des gangs ne cesse de s'intensifier depuis l'assassinat du président Jovenel Moïse, l'année dernière. Le journal précise que les trafiquants utilisent des prête-noms pour acheter des armes en Floride et les revendre jusqu'à 20 fois plus cher en Haïti et dans d'autres pays des Caraïbes. Il n'y a aucune traçabilité concernant les acheteurs de munitions, précise encore le Miami Herald.

La violence des gangs s'introduit jusque dans les hôpitaux haïtiens


Lire la suite sur RFI