Publicité

À la Une: en Haïti, une grève générale annoncée pour ce lundi 29 janvier

C’est la Brigade syndicale anti-corruption (BSAC) qui est derrière cette initiative. Elle a annoncé une grève générale pour Port-au-Prince et les villes de provinces. Selon le responsable de cette association, Sonson Edumé, qui s’exprime dans le Nouvelliste, « cette grève est lancée pour exiger des mesures de la part des autorités pour apporter des solutions à la crise sécuritaire ». Sonson Edumé explique que les employés du secteur des transports sont « vraiment concernés par l’insécurité qui règne sur les routes nationales ». Il dit avoir interpellé les autorités « via différents moyens ». Mais, poursuit-il, « puisque nos cris sont restés lettre morte, nous allons entrer en grève ». En tout cas, cette grève intervient alors que Port-au-Prince était encore une fois le centre d’affrontements entre gangs hier dimanche. Il s’agissait des hostilités qui ont repris entre les différentes factions qui composaient la coalition G9.

Selon le New York Times, une coalition de responsables religieux « fait pression sur l’administration Biden pour obtenir un cessez-le-feu ». Une initiative qui est encouragée en partie par les membres de leurs paroisses qui sont, d’après le journal, « de plus en plus affligés par les souffrances des Palestiniens et critiquent l’attitude du président à ce sujet ».


Lire la suite sur RFI