«Non à la guerre» : les Russes manifestent contre la mobilisation partielle annoncée par Poutine

La contestation populaire contre la guerre que mène la Russie en Ukraine était jusqu'à maintenant mesurée dans le pays. Mais la mobilisation partielle annoncée mercredi par Vladimir Poutine a réveillé les peurs chez certains Russes. 25 millions d'entre eux sont potentiellement mobilisables pour aller au front. La colère semble gagner du terrain, à tel point que quelques milliers de personnes ont manifesté mercredi dans plusieurs grandes villes du pays.

>> LIRE AUSSI«Une énorme tragédie» : les réactions à la «mobilisation partielle» annoncée par Poutine

38 villes concernées par les manifestations

Des mobilisations spontanées ont rassemblé plusieurs milliers de personnes dans 38 villes de Russie, selon les informations rapportées par l'ONG OVD-Info. Des manifestations avec pour seul mot d'ordre : "non à la guerre". Sur une vidéo amateur publiée sur les réseaux sociaux par un manifestant, on voit des jeunes Russes, bras dessus, bras dessous, défiler dans les rues de la capitale. Un mouvement de protestation qui a mobilisé bien au-delà des deux grandes villes du pays, Saint-Pétersbourg et Moscou, selon les observateurs de l'ONG.

Les manifestations se sont aussi déroulées dans des villes moins importantes comme Iekaterinbourg dans l'Oural, Tomsk, ou Novossibirsk en Sibérie. Des villes où jusque-là peu de protestations anti-guerre avaient eu lieu.

>> LIRE AUSSI - Ukraine : les annonces de Poutine peuvent-elles vraiment changer le cours de la guerre ?

1.400 perso...


Lire la suite sur Europe1