À la grand-messe des conservateurs américains, Donald Trump affirme sa différence sur l'Ukraine

© Anna Moneymaker, Getty Images via AFP

L'ancien président des États-Unis Donald Trump a marqué sa différence sur la guerre en Ukraine, samedi soir, lors de la conférence annuelle des conservateurs américains du CPAC, affirmant qu'il était "le seul candidat" à l'élection présidentielle de 2024 en capacité de "faire cette promesse" : empêcher "la troisième guerre mondiale".

À l'approche de l'élection présidentielle de 2024, Donald Trump a averti, samedi 4 mars, qu'il était le seul candidat capable de sauver les États-Unis des démocrates "bellicistes" ainsi que des "fanatiques et imbéciles" du parti républicain, lors de la grand-messe annuelle des conservateurs américains réunis près de Washington.

Invoquant une nation à genou, l'ex-président des États-Unis a déclaré que les Américains se trouvaient au cœur d'"une lutte épique pour sauver notre pays des personnes qui le détestent", au dernier jour du CPAC, une grande convention politique organisée cette semaine en banlieue de Washington.

Donald Trump, qui a officialisé sa candidature en novembre en vue de l'élection présidentielle l'an prochain, s'est exprimé pendant près d'une heure quarante, n'épargnant personne, y compris son propre camp.

"Nous avions un parti républicain dirigé par des monstres, des néo-conservateurs, des mondialistes, des partisans fanatiques de l'ouverture des frontières et des imbéciles", a-t-il estimé, citant nommément plusieurs sommités du parti.

"Nous allons finir ce que nous avons commencé", a déclaré Donald Trump à la foule, qui en réponse a chanté "Quatre ans de plus, quatre ans de plus !".

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Primaires républicaines : Nikki Haley, candidate de l'establishment sans renier Trump
Assaut du Capitole : l'ex-vice-président Mike Pence assigné à témoigner par le procureur spécial
Meta va rétablir les comptes Facebook et Instagram de Donald Trump