"À force de caractère, elle s'en est sortie" : Paquita, témoin au procès du Mediator, veut obtenir réparation

franceinfo

À 66 ans, Paquita, est une battante. Dans sa robe bariolée, elle est venue des Bouches-du-Rhône. Petite femme rieuse, elle avait de l'énergie à revendre, mais en 2006, c’est le début d’un très longue série. "Depuis qu'elle a été mise au contact du Mediator, il ne lui est arrivé que des malheurs, raconte son avocat Jean-Christophe Coubris. Des opérations qui se sont mal passées, des complications, une longue période de coma, une greffe de cœur. Et puis, comme si ça ne suffisait pas, le donneur avait lui aussi mangé du Mediator."

Paquita a pris du Mediator trois ans, à partir de 1995. Ce médicament, interdit en 2009, a causé des dommages cardiaques et pulmonaires irréversibles sur des milliers de patients. Aide-soignante puis aide-malade à domicile, Paquita a dû tout abandonner : "Ils [les médecins] avaient dit à ma famille : 'Ça fait de la peine. On ne pourra pas la sauver'."


Je ne marchais plus, je ne parlais plus, ils me donnaient à manger, je ne pouvais pas me servir de mes mains... handicapée complètement !

Paquita, victime du Mediator

à franceinfo

À ses côtés, son mari, infaillible, l'a crû perdue : "À force de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi