«Je suis à la fin de ma vie. Je n’ai vécu que de la politique.»

Libération.fr

Aux visiteurs qui lui demandent «qu’est-ce que tu vas faire, après ?» François Hollande répond «j’en sais rien.» Enarque, jeune conseiller de Mitterrand, député, maire de Tulle, président de conseil général, premier secrétaire du PS, président de la République : depuis plus de quarante ans, il a enchaîné. Ses existences politique et personnelle sont liées. D’où cette confidence cette semaine dans l’Obs. A 62 ans, pourtant, l’intéressé est certes à bout de mandats mais pas de souffle. Ses futurs bureaux d’ex-président vont abriter sa fondation La France s’engage, façon de ne pas couper tous les ponts. En attendant, il ronge son frein dans cette campagne folle à laquelle il a renoncé, alerte sur le FN, riposte à Fillon, s’emploie à faire reluire son bilan dans un épais livret en quadrichromie. «Aujourd’hui, la France est plus forte qu’il y a cinq ans, juge-t-il. On a bien travaillé.»

Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Le salon Livre Paris passage obligé des candidats à l’Elysée
A Biarritz, Fillon accuse la gauche de vouloir le «tuer»
Repenser l’europe, c’est possible
Première rencontre officielle Le Pen/Poutine
Plombée par les affaires, la campagne présidentielle s’envenime

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages