À la Une: la fin de la chasse à l’homme au Canada

Le dernier suspect de la tuerie de masse au couteau, dimanche dernier, est mort peu après avoir été interpelé. « Une arrestation spectaculaire sur le bord d’une route de campagne met fin à la chasse à l’homme », titre le National Post, qui affirme que selon les autorités le suspect « est mort de blessures qu’il se serait lui-infligées ». Le Toronto Sun, de son côté de « possible overdose ». Une enquête indépendante doit être menée par les forces de sécurité locale, écrit le Toronto Star.

La chasse à l’homme aura « tenu en haleine durant quatre jours la Gendarmerie royale du Canada », rappelle Le Devoir. Le suspect a finalement été arrêté au nord de Saskatoon, dans la Saskatchewan - le centre du pays. La commissaire adjointe de la gendarmerie, reprise par le National Post, parlait mercredi d’un « soupir de soulagement collectif ». Avec son frère, retrouvé mort ce lundi 5 septembre, Myles Sanderson aurait tué 10 personnes à l’arme blanche et en aurait blessé 18.

Portraits de victimes


Lire la suite sur RFI