À Dortmund, Angela Merkel entre en campagne

À 6 semaines des législatives allemandes, la grande favorite des élections entre enfin en campagne. Et Angela Merkel recycle un thème sur lequel elle a déjà fait ses preuves par le passé : l’emploi. Son souhait : rabaisser le taux de chômage sous la barre des 3% d’ici 2025. Mais il faudra d’abord court-circuiter son rival sur la question du secteur automobile. “Je ne crois pas qu’un quota imposé aux constructeurs automobiles sur la fabrication de voitures électriques soit judicieux” a-t-elle déclaré. “Nous devrions négocier longuement avec l’Europe pour déterminer ce quota et à la fin, que ferions-nous s’il n’est pas respecté ?”

Cette proposition, c’est Martin Schulz, le leader du SPD qui l’a initiée, pour encourager selon ses mots les constructeurs automobiles à innover. Premier secteur d’exportation, l’automobile emploie aujourd’hui 800 000 personnes en Allemagne. Un secteur sur lequel Angela Merkel compte bien miser pour réussir son objectif de plein emploi.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages