À Dakar, le président polonais plaide pour une coopération énergétique avec le Sénégal

Suite et fin de la première tournée africaine d’Andrzej Duda. Après des étapes au Nigeria et en Côte d’Ivoire, il s’est rendu, jeudi 8 septembre, au Sénégal pour s’entretenir avec son homologue Macky Sall, également président de l’Union africaine. Au cœur des discussions : le gaz, alors que la Russie a interrompu ses livraisons vers plusieurs pays européens.

Avec notre correspondante à Dakar, Charlotte Idrac

Le Sénégal ne produira du gaz qu’à partir de fin 2023. Mais la Pologne est déjà cliente. Accompagné de responsables de sociétés d’hydrocarbures, Andrzej Duda a plaidé pour une coopération énergétique avec Dakar. « Nous avons touché au sujet de l’exploitation de ces gisements et des possibilités de coopération au niveau des investissements, au niveau de la coopération universitaire et au niveau des livraisons de gaz en Pologne. »

« La propagande russe »

La crise énergétique est l’une des conséquences de la guerre en Ukraine. Le président Duda a rappelé la vague de réfugiés, notamment africains, arrivés en Pologne au début du conflit et dénoncé « la propagande russe » sur le continent.

Autre question abordée par les deux chefs d’État : la lutte contre le terrorisme au Sahel.

►À lire aussi : L'exploitation du gaz naturel, source d'enjeux énergétiques et économiques pour le Sénégal


Lire la suite sur RFI