À la découverte du parc de la Tête d'or, le poumon vert de Lyon

Dans la série "Parcs et jardin", direction Lyon (Rhône) et son parc de la Tête d'or qui date du XIXe siècle, et dont les 117 hectares en font l'un des plus grands de France. Rouvert partiellement au public, on y accède par une entrée majestueuse. Et franchir ses grilles est comme passer d'un monde à l'autre, de la ville à la nature. "C'est un spectacle. Il faut qu'il se passe continuellement quelque chose", explique Jean Vernay, jardinier du parc qui admire les plantes et fleurs qui se succèdent au rythme de leurs cycles.Un zoo en accès libre Le parc abrite également un zoo avec 55 espèces représentées, pour un total de plus de 400 animaux que l'on peut admirer en accès libre. À l'origine, le lieu présentait des animaux de ferme, mais il accueille aujourd'hui aussi des animaux un peu plus exotiques. Construit sur des marécages, il a été créé en 1857 au moment où la ville connaît un afflux de population, et où un besoin de nature se fait ressentir. Quant au nom de la "tête d'or", il vient d'une légende, celle d'une tête du Christ en or qui serait cachée au fond du lac. Un trésor fantasmé mais jamais trouvé.