À Coachella, la rappeuse Milli remet au goût du jour ce dessert thaï

·3 min de lecture
Milli lors de sa performance à Coachella, le 16 avril 2022, en Californie.  (Photo: via Associated Press)
Milli lors de sa performance à Coachella, le 16 avril 2022, en Californie. (Photo: via Associated Press)

Milli lors de sa performance à Coachella, le 16 avril 2022, en Californie. (Photo: via Associated Press)

COACHELLA - Une performance à l’effet gastronomique inattendu. Alors qu’elle se produisait sur la scène de Coachella ce samedi 16 avril, la jeune rappeuse thaïlandaise Milli, Danupha Khanatheerakul de son vrai nom, s’est autorisé une petite dégustation des plus insolites. Celle-ci a en effet subitement dégainé, face à la foule, un bol de riz gluant au lait de coco et à la mangue (khao nieo mamuang en Thaï), dessert très célèbre en Thaïlande.

Une mise en scène peu banale, qui n’est d’ailleurs pas restée sans conséquence. D’après les informations du Guardian, les demandes du plat ont tout simplement explosé dans le pays, triplant leur nombre dans les heures qui ont suivi le passage remarqué de la chanteuse en Californie.

Une assiette de riz gluant au lait de coco et à la mangue prise en photo le 21 avril 2022, à Bangkok, en Thaïlande.  (Photo: Lauren DeCicca via Getty Images)
Une assiette de riz gluant au lait de coco et à la mangue prise en photo le 21 avril 2022, à Bangkok, en Thaïlande. (Photo: Lauren DeCicca via Getty Images)

Une assiette de riz gluant au lait de coco et à la mangue prise en photo le 21 avril 2022, à Bangkok, en Thaïlande. (Photo: Lauren DeCicca via Getty Images)

“Hier, nous devions fermer les livraisons de temps en temps parce que nous ne pouvions pas le préparer à temps”, a confié au média britannique Naparom Suntiparadorn, dont la famille possède le magasin de riz gluant à la mangue Mae Varee, situé à Bangkok. Il faut dire que les commandes étaient, rapporte The Guardian, six à sept fois plus élevées qu’en temps normal pour l’enseigne.

Bientôt reconnu par l’Unesco?

Une très forte demande -parfois marquée par l’intervention de la police face au blocage de la circulation- qui a tout de même permis à la boutique de respirer un peu, alors que les conséquences du Covid se font toujours sentir.

Mais le phénomène ne s’arrête pas là. Le dessert est également devenu viral sur les réseaux sociaux. Comme vous pouvez le voir ci-dessous, ce mème, qui montre le mets en lieu et place du Monument de la Démocratie bangkokois, illustre bien l’ampleur qu’il a prise ces derniers jours.

Une agitation qui n’a pas échappé au gouvernement du pays. Celui-ci, par l’intermédiaire du Premier ministre, Prayuth Chan-ocha, a laissé entendre que le dessert allait être proposé à l’Unesco, en vue d’une inscription au patrimoine culturel thaïlandais.

“Il est important pour la Thaïlande d’utiliser son soft power à l’étranger. Nous avons beaucoup de ressources qui peuvent être promues sur la scène internationale”, a-t-il confié au Bangkok Post.

Comme le rappelle le Guardian, Milli, première rappeuse thaïlandaise à se produire à Coachella, a pourtant maintes fois interpellé ses dirigeants par le passé, notamment en ce qui concerne sa gestion du Covid. Ce qui lui a d’ailleurs valu une amende de 2000 bahts (54 euros) pour “injures publiques” l’an dernier.

À voir également sur Le HuffPost: Maya Bay de “La Plage” rouvre aux touristes en Thaïlande

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles