À la Une: les Chiliens rejettent le projet de nouvelle Constitution

Les Chiliens ont rejeté massivement le projet de nouvelle Constitution ce dimanche lors d’un référendum auquel la participation a été obligatoire. À qui la faute ? Pour La Tercera, le coupable, c’est l’Assemblée constituante. Le journal rappelle qu’au début du processus, ses 154 membres jouissaient « d’une plus grande légitimité que toute autre institution chilienne », mais qu’ils ont « déçu la confiance que les Chiliens avaient placée en eux ». La Constituante, en se concentrant sur les droits des minorités, s’est « enfermée dans de multiples niches en oubliant qu’elle devait représenter la majorité ».

« Quel espoir au début, et quel fiasco à l’arrivée », s’exclame aussi El Mostrador. L’éditorialiste pointe également du doigt la campagne de désinformation très agressive menée par le camp conservateur. « La droite chilienne va devoir maintenant sortir du bois », prévient le quotidien. Car n’en déplaise aux conservateurs, la Constitution de Pinochet appartient définitivement au passé.

La police argentine a interpellé dimanche soir la compagne de celui qui a attaqué, jeudi dernier, la vice-présidente Cristina Kirchner. La jeune femme de 23 ans a été interpellée dans une gare de Buenos Aires et placée en garde à vue. Les jours suivant l’attentat, elle avait déclaré à la télévision de ne pas avoir vu son ami, le suspect Fernando Sabag Montiel, depuis deux jours.


Lire la suite sur RFI