À Charleville-Mézières, des œuvres de musées s'invitent aux Restos du cœur

C'est une galerie d'exposition inattendue. Dans les locaux d'une antenne des Restos du coeur à Charleville-Mézières, les visiteurs ont pu observer, l'espace d'une journée, cinq oeuvres prêtées par le musée de l'Ardenne et le musée Rimbaud. L'objectif des organisateurs est de faire vivre ces lieux culturels, tout en séduisant un nouveau public pas forcément habitué aux expositions. "Il faut reconnaître, dans ce contexte particulièrement morose et compliqué, que réussir à apporter l'art c'est aussi quelque chose qui contribue au bien-être de la société. Ce qui est le plus beau, c'est d'avoir quelqu'un qui nous dit "oh non, le musée ce n'est pas pour moi" et qui finalement reste très longtemps, découvre, et repart en demandant les horaires du musée et quand nous réouvrirons", raconte Carole Marquet-Morelle, directrice du musée de l'Ardenne.Des agents des musées sur place Cinq pièces originales des deux musées partenaires étaient visibles, dont une trouvaille archéologique du Moyen-âge et un morceau du mur de Berlin, symbole de la période de la guerre froide. Ces oeuvres n'ont pas laissé les visiteurs indifférents. "Voir des objets comme ça de l'ancien temps, ça fait plaisir", dit l'un. Un autre curieux ajoute : "Cela explique l'histoire, comme ici avec ce silex". Cinq agents des musées de la région étaient présents donner des explications au public sur les pièces prêtées. Cette exposition temporaire n'a duré le temps que d'une journée, mais l'opération pourrait se renouveler bientôt dans d'autres lieux de Charleville-Mézières.