À Cergy, Emmanuel Macron évite (de justesse) un jet de tomate

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Emmanuel Macron lors de sa visite au marché Saint-Christophe à Cergy ce mercredi 27 avril 2022. (Photo: Benoit Tessier via Reuters)
Emmanuel Macron lors de sa visite au marché Saint-Christophe à Cergy ce mercredi 27 avril 2022. (Photo: Benoit Tessier via Reuters)

Emmanuel Macron lors de sa visite au marché Saint-Christophe à Cergy ce mercredi 27 avril 2022. (Photo: Benoit Tessier via Reuters)

EMMANUEL MACRON - Il l’a évité de justesse. Alors que le chef de l’État déambulait - dans une ambiance bon enfant, selon des journalistes de l’AFP présents sur place - dans les allées du marché St-Christophe à Cergy-Pontoise (95), il a été la cible d’un jet de tomates cerises.

Le président de la République, arrivé peu après 11h dans le chef-lieu du Val d’Oise a d’abord commencé par des discussions avec plusieurs habitants et commerçants, le plus souvent en écoutant silencieusement ses interlocuteurs.
Emmanuel Macron s’est aussi adonné au jeu classique des selfies, accueilli par des “Macron président! Macron président! dans cette commune où Jean-Luc Mélenchon était pourtant arrivé en tête au premier tour de l’élection présidentielle.

Plus d’une heure après le début de son déplacement, on peut apercevoir sur ces images de BFMTV que le président de la République est sciemment visé par un jet de tomate. Selon une journaliste de France Télévisions, ce jet de petites tomates est l’œuvre d’un commerçant du marché que visitait Emmanuel Macron, exaspéré que son étal ait été bousculé par la cohue accompagnant ce déplacement.

Le fruit tombe finalement sur deux personnes derrière Emmanuel Macron, l’une d’entre elles faisant partie de la sécurité rapprochée du président.
Procédure habituelle: la protection du chef de l’État resserre le cordon de sécurité qui le protège, et déploie un parapluie noir en kevlar au-dessus de sa tête. Plusieurs agents crient “projectile! projectile!” avant de sécuriser le périmètre autour d’Emmanuel Macron.

L’entourage du président a pour sa part contesté qu’un projectile ait atteint le président de la République, en expliquant que le parapluie avait été ouvert en raison de l’agitation de la foule.

Quelques instants plus tard, le président a poursuivi sa déambulation et ses échanges avec ses interlocuteurs, donnant d’ailleurs des indices sur son futur premier ministre: “avec une fibre sociale, écologique et productive” avant d’aller échanger avec de jeunes entrepreneurs.

À voir également sur Le HuffPost: La Macronie ne perd pas de temps pour (re)pilonner Mélenchon

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles