À cause de la pénurie de carburant, les réserves de sang ont chuté

La pénurie de carburant commence (doucement) à se résorber : s'il reste compliqué de trouver de l'essence dans certaines zones de l'Île-de-France (en particulier dans les Hauts-de-Seine), "seulement" une station-service sur 5 dans le pays connaît aujourd'hui des difficultés d'approvisionnement.

La pénurie d'essence a eu une conséquence inattendue côté santé : dans un communiqué paru ce mercredi 26 octobre 2022, l’Établissement Français du Sang (EFS) explique qu'elle a affecté la fréquentation des collectes.

"Ces dernières semaines, […] un nombre important de donneurs s'est vu dans l'obligation d'annuler leurs rendez-vous pour un don de sang, faute de pouvoir se déplacer. En conséquences, les réserves de sang ont rapidement chuté."

10 000 dons du sang par jour sont nécessaires

Problème : comme le souligne Hervé Meinrad, directeur de la collecte et de la production à l'EFS, "dans ces moments de baisse de fréquentation, l'EFS ne peut pas compter trop longtemps sur ses réserves car les produits sanguins ont une durée de vie courte. Il faut collecter 10000 dons chaque jour", notamment pour "soigner des patients pour lesquels les transfusions sanguines représentent l'unique réponse thérapeutique (accidentés de la route en cas d’hémorragies, patients souffrant de cancers, de maladies génétiques, de leucémies, etc.)."

Pour débloquer cette situation difficile, l'Établissement Français du Sang (EFS) espère donc "que la période des congés sera (...)

Lire la suite sur Topsante.com

CHIFFRES COVID FRANCE. Ce 27 octobre 2022 : cas, décès, les infos du jour en direct
Un nez bionique pourra-t-il (bientôt) permettre de retrouver un odorat perdu ?
AVC : causes, signes, traitements
Dépression : 9 symptômes qui montrent que ce n'est pas (juste) un coup de mou passager
Sinusite : causes, symptômes et traitements