À cause d'Omicron, les ordures s'entassent aux États-Unis

·2 min de lecture
C'est la troisième fois que le Covid cause une situation pareille. | NeONBRAND via Unsplash
C'est la troisième fois que le Covid cause une situation pareille. | NeONBRAND via Unsplash

Philadelphie, Atlanta, Nashville, Jacksonville... des millions d'Américains débutent l'année 2022 les pieds dans les ordures. À cause de la propagation rapide du variant extrêmement contagieux Omicron, le nombre d'éboueurs malades est tel que les trottoirs sont jonchés de sacs poubelle.

Certaines villes sont en effet si débordées, raconte la radio publique NPR, que leurs services de nettoyage ont fait le choix de ne ramasser que les ordures les plus inconvenantes, laissant les déchets recyclables s'amasser sur la voie publique.

Cette situation a débuté au pire moment: Noël. Pendant les fêtes, les Américains consomment plus, et produisent donc aussi plus de déchets que jamais. Si l'on ajoute un taux de vaccination relativement bas chez les employés du nettoyage public, toutes les conditions sont réunies pour la catastrophe. D'après NPR, c'est un quart des éboueurs qui manquent à l'appel dans certaines zones.

À LIRE AUSSI

Au Brésil, être éboueur peut mener à une carrière de marathonien

Troisième fois en deux ans

Le pire est que ce n'est pas la première fois que le Covid cause une telle situation, ni même la deuxième, mais la troisième. Les services de nettoyage avaient déjà été débordés lors de la première vague de contaminations du Covid-19, puis une seconde fois lors de l'arrivée du variant Delta aux États-Unis.

La Solid waste association of North America, une organisation composée de 10.000 professionnels du secteur, affirme pourtant à NPR que dès décembre, elle avait prévenu les pouvoirs publics qu'ils devaient «anticiper dès maintenant une pénurie de personnel».

Seulement, «quand les gens sont malades, on ne peut pas juste embaucher pour les remplacer. On doit leur donner le temps de se remettre», tempère le directeur de la voirie de Philadelphie. Pas certain que cela calme les riverains obligés de slalomer...

Lire la suite sur Slate.fr.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles