Coronavirus: À Cannes, le Palais des festivals a été transformé en centre d'accueil pour SDF

AFP
À Cannes, le Palais des festivals a été transformé en centre d'accueil pour SDF (photo d'illustration prise en mai 2019 du Palais des Festivals à Cannes)

CORONAVIRUS - Le Palais des festivals de Cannes a été transformé ce vendredi 20 mars au soir en centre d’accueil pour les sans domicile fixe particulièrement vulnérables face à la pandémie du coronavirus.

Le palais, qui n’accueillera pas le festival international de cinéma initialement prévu du 12 au 23 mai, en raison du Covid-19, a été mis à disposition du centre communal d’action sociale de la mairie pour devenir depuis vendredi soir un centre d’accueil, de nuit comme de jour comprenant 50 places, a indiqué la mairie.

“C’est tout un symbole de la solidarité. Elle peut s’exercer dans un lieu qui d’habitude est réservé aux congrès, aux évènements artistiques et bien là, actuellement la priorité c’est le confinement et le confinement des plus vulnérables”, a déclaré Dominique Aude-Lasset, directrice générale adjointe des services de la ville de Cannes.

Des lits, un service de repas et des douches “respectant toutes les distances et exigences sanitaires requises pour les centres d’accueil de SDF” ont été mis à disposition au rez-de-chaussée du palais. Outre une télévision, des jeux et des livres doivent être apportés. Un contrôle rapide des bagages et de température a été instauré à l’entrée, a précisé Dominique Aude-Lasset.

Ce nouveau dispositif vient compléter le site municipal habituel et permanent du foyer Lycklama, précise la mairie.

Le sort des sans-abri très inquiétant

Depuis le début de la crise sanitaire, les personnes sans-abri sont particulièrement exposées, et l’entrée en vigueur du confinement a encore compliqué un quotidien déjà très difficile. 

Dans la ville voisine de Nice, la mairie a fait en sorte de maintenir ouvert les lieux d’accueil de jour et de nuit, même si le nombre de places a été réduit pour éviter la promiscuité au centre de nuit Abbé Pierre, ouvert 24h/24 à partir de lundi.

À Paris, deux centres dits de ‘desserrement’ pour les sans-abri positif au coronavirus vont voir le jour. Le dispositif a vocation à être progressivement déployé sur tout...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post