À Cannes, Omar Sy confie vouloir produire des histoires africaines au Sénégal

Le 77e Festival de Cannes s'est ouvert mardi 14 mai en France. Au cours de cette édition, le comédien prolifique franco-sénégalais Omar Sy, membre du jury, a évoqué sa carrière de producteur, notamment au sein de sa structure Carroussel Studios, dans laquelle il compte produire des histoires africaines.

Le jury cannois de la compétition officielle en 2024 est parmi le plus prestigieux. Il est notamment présidé par l'actrice et scénariste américaine Greta Gerwig et se compose, entre autres, du réalisateur japonais Coré-Ada, de la réalisatrice libanaise Nadine Labaki, de la scénariste turque Ebru Ceylan et du comédien franco-sénégalais Omar Sy, natif de Trappes.

Lors de leur traditionnelle conférence de presse qui précède le lancement de la sélection de 22 films concourant pour la Palme d'Or, Omar Sy a évoqué sa carrière de producteur. Il vient de monter, avec deux coéquipiers, sa propre structure : Carroussel Studios, dans laquelle il compte produire des histoires africaines au Sénégal.

Une envie « naturelle »

« Produire des films au Sénégal n’est pas un devoir pour moi, mais c’est une envie que je pratique maintenant depuis des années. Je travaille avec des jeunes metteurs en scènes là-bas. Le cinéma africain m’intéresse depuis tout le temps, ça fait bêtement partie de ma culture, j’ai grandi avec aussi », détaille l'acteur préféré des Français.


Lire la suite sur RFI