À Cannes, la Croisette va faire peau neuve

Photo
©A’U Roland Castro et Snøhetta

©A’U Roland Castro et Snøhetta

Les premiers visuels du réaménagement de la Croisette à Cannes.

CANNES - La Croisette entre en chantier. Avec du rouge au sol, Cannes veut « réinventer » son avenue du bord de mer, rendue célèbre par son illustre festival . Pour mener ce chantier de 160 millions d’euros, la Ville a choisi ce vendredi 23 septembre un groupement international de cabinets d’architecture.

L’équipe retenue est emmenée par l’Atelier d’urbanité Roland Castro, du nom de l’urbaniste et architecte français, mandataire de l’opération. Celui-ci compte notamment en son sein le cabinet d’architecture norvégien Snohetta, auteur notamment de l’entrée du Mémorial du 11 septembre à New York ou du nouveau siège du groupe Le Monde à Paris.

« La Croisette réinvente sa légende, et s’attaquer à la Croisette, ce n’est pas rien, c’est un objectif d’intérêt général majeur parce que c’est la quintessence d’un certain esprit de la Côte d’Azur, a indiqué le maire LR David Lisnard, lors d’une conférence de presse vendredi. La baie est sublime mais elle n’était plus au niveau » tant pour le revêtement du sol, l’éclairage public, les bordures ou sous terre avec un réseau vieux de plus d’un siècle, a-t-il ajouté.

Un « théâtre de la mer » verra le jour

Les heureux élus devront rénover l’ensemble de la voirie et du mobilier urbain de ces 170 000 m2, avec le parti-pris fort d’une pierre rouge sur le sol, censée rappeler la couleur du tapis des marches du Palais des festivals et la roche du massif de l’Esterel voisin. Des touches de laiton viendront signaler les grands hôtels et les flux de circulation. La voirie, dont l’asphalte sera lui aussi rouge, réservera deux voies aux véhicules, avec une piste cyclable. Sur les trottoirs seront disposés des bancs en béton semblant sortir de terre avant d’y disparaître.

Photo
©A’U Roland Castro et Snøhetta

©A’U Roland Castro et Snøhetta

Sur ces 2,6 kilomètres qui courent du Palais des festivals jusqu’au Palm Beach, sera aussi construit un « théâtre de la mer », face au soleil qui se couche derrière le massif de l’Esterel.

Photo
©A’U Roland Castro et Snøhetta

©A’U Roland Castro et Snøhetta

Photo
©A’U Roland Castro et Snøhetta

©A’U Roland Castro et Snøhetta

« C’est un projet sobre et élégant qui vise à sublimer la Croisette et à la rendre appropriable par tous », a résumé Gérald Heulluy, président de l’Atelier d’urbanité Roland Castro. La livraison de la première tranche est prévue pour 2025, selon la mairie.

« Il y a 150 ans, la Croisette n’existait pas, c’était des dunes et des marécages, ce n’est qu’au milieu du 19e siècle que les 27 copropriétaires des lieux ont tracé un chemin de cinq mètres de large avant que la Croisette elle-même n’apparaisse à la fin du 19e siècle », a rappelé David Lisnard.

Depuis 1960, elle n’avait bénéficié d’aucun aménagement majeur. Pour lui, il était « plus que temps » de rénover « la vitrine de Cannes, qui a le record d’enseignes de luxe devant l’avenue Montaigne à Paris et la 5e avenue à New-York », et dont il veut aussi garder le « côté populaire » avec les kiosques et les manèges pour enfants.

À voir également sur Le HuffPost :

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Lire aussi