À Calais, une combinaison simulant les effets de l’âge testée sur le personnel d’une résidence senior

C’est une belle initiative pour se mettre dans la peau des personnes âgées, mieux les comprendre et mieux les soigner. À la résidence Domitys de Calais, le personnel teste un équipement complet qui simule les effets de l’âge. Genouillères et poids sur tout le corps, lunettes pour altérer la vision mais aussi casque pour entraver l’audition permettent de se glisser dans la peau des seniors. Jennifer, qui travaille au quotidien dans l’aide à domicile, a expérimenté cet attirail. Verdict : se déplacer quand on est une personne âgée n’est pas si facile... “Là, même moi je n’arriverais pas à me lever”, souffle-t-elle au sol après avoir simulé une chute. “Sur quelques minutes où on a vu ce que ça pouvait faire, on perçoit mieux ce dont on aurait besoin si on était dans cette situation-là tout le temps”, conclut-elle. Objectif : améliorer les soins Cette expérience s’intègre dans un objectif plus large de la résidence : toujours mieux comprendre ses pensionnaires, pour adapter et améliorer les soins. En tout cas, les résidents voient d’un bon œil cette démarche, heureux que l’on se mette à leur place. “On n’a pas la même conception de son propre état. On se redécouvre autrement”, glisse l'une d'entre eux, âgée de plus de 90 ans.