À bord de l'"Ocean Viking", seul navire de secours aux migrants en Méditerranée centrale

·1 min de lecture

Quelque 130 migrants ont disparu cette semaine lors du naufrage d’un canot pneumatique au large de la Libye. Le bateau "Ocean Viking" de l'organisation humanitaire française SOS Méditerranée n'a pu intervenir à temps et n'a reçu aucune aide des autorités. Reportage de notre envoyée spéciale à bord, Emmanuelle Chaze.

Dix corps ont été retrouvés au large de la Libye près d'un canot pneumatique qui a fait naufrage cette semaine et aurait transporté 130 migrants, a annoncé l'organisation humanitaire française SOS Méditerranée, dont le bateau de secours "Ocean Viking" est le seul actuellement dans la zone.

Embarqué dans une course désespérée contre la montre, le bateau de l’ONG n’a pu intervenir à temps, après avoir reçu un appel de détresse à dix heures de sa position.

Aucune assistance des autorités

Malgré des demandes répétées d'assistance de la part de l'"Ocean Viking" et des trois navires marchands qui participaient à la mission de secours, aucune des autorités responsables ne s'est manifestée.

"Il n'y avait aucune aide, les gardes-côtes libyens n'étaient pas en mesure de nous indiquer quoi que ce soit", a déploré Luisa Albera, coordinatrice des opérations de recherche et de sauvetage à bord de l'Ocean Viking. "Le MRCC (centre de coordination des secours maritimes) ne répondait pas, la seule aide a été les deux messages Mayday."

Une autre embarcation en bois avec une quarantaine de migrants à bord était toujours portée disparue vendredi, a déclaré un porte-parole de l'ONG.

Depuis le début de l'année, plus de 480 personnes ont perdu la vie en Méditerranée centrale.