À bord de sa fusée Blue Origin, Jeff Bezos réalise à son tour son rêve d'espace

·1 min de lecture

L'homme le plus riche de la planète, l'Américain Jeff Bezos, a réalisé mardi son rêve d'espace à bord du premier vol habité de son entreprise Blue Origin, marquant ainsi une nouvelle étape pour la bourgeonnante industrie du tourisme spatial. Le propulseur New Shepard, avec à son sommet une capsule transportant quatre personnes, s'est envolé à 13h11, avec quelques minutes de retard sur l'horaire prévu, depuis un site isolé dans le désert occidental du Texas, à 40 km de la petite ville de Van Horn.

"C'est tout noir ici"

Aux côtés de Jeff Bezos à bord de ce vol entièrement autonome figuraient son frère Mark, la pionnière de l'aviation Wally Funk, 82 ans, et le premier client payant de Blue Origin, un Néerlandais de 18 ans, Oliver Daemen, qui sont devenus respectivement l'astronaute la plus âgée et le plus jeune de l'Histoire

New Shepard a accéléré vers l'espace à l'aide d'un moteur fonctionnant à l'hydrogène et à l'oxygène liquides, sans émission de carbone. La capsule s'est ensuite séparée de son propulseur et les néo-astronautes ont passé quelques minutes à 107 km d'altitude, au-delà de la ligne Karman (100 km), limite internationalement reconnue entre l'atmosphère terrestre et l'espace. Ils ont pu admirer la courbe de la planète bleue et le noir profond du reste de l'univers, depuis de larges baies vitrées comptant pour un tiers de la superficie de la cabine. "C'est tout noir ici", s'est exclamé Wally Funk, selon le flux audio provenant de la capsule.

Après quelques minutes ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles