À la Une: Bogotá et Caracas rétablissent leurs liens diplomatiques

C’est la Une de la presse en Colombie et au Venezuela : l’arrivée de deux ambassadeurs à Caracas et à Bogotá marque le rétablissement des liens diplomatiques entre les deux pays voisins. El Espectador rappelle les raisons de cette rupture, « point d'orgue d'affrontements qui ont duré deux décennies entre le chavisme au pouvoir au Venezuela et la droite des anciens présidents Uribe et Duque » en Colombie. Rupture consommée lorsque l'ancien président Duque choisit en 2019, comme une bonne partie de la communauté internationale, de ne pas reconnaître Nicolás Maduro comme président, mais plutôt le leader de l'opposition Juan Guaidó.

Aujourd’hui, c’est un président colombien de gauche, Gustavo Petro, qui doit rencontrer Nicolás Maduro d'ici à la fin de l'année. Félix Plasencia, le nouveau représentant vénézuélien à Bogotá, y voit « une deuxième chance donnée par l'histoire ». Il estime, rapporte El Periodiquito, que les deux pays sont « frères » et « ne peuvent être séparés par la politique ». Le diplomate avait déjà été ambassadeur en Russie et en Chine, avant d’être nommé ministre des Affaires étrangères.

L’urgence : rétablir les échanges commerciaux


Lire la suite sur RFI