À la Une: les blocages se poursuivent et les Haïtiens manquent de tout

En Haïti, de nouveaux pillages sont signalés dans différentes villes du pays. Après les entrepôts, c’est au tour d’une des résidences de l’ONG Acted d’être pillées à Jérémie, en Haïti, explique Le Nouvelliste. Ailleurs, « la situation reste tendue dans diverses communes du département des Nippes », ajoute ZoomHaitiNews. En parallèle, les manifestations se poursuivent dans tout le pays. Mardi 20 septembre, dans le département du Centre, Le Nouvelliste rapporte que « plusieurs centaines de personnes sont descendues dans les rues de Hinche et de Mirebalais, pour réclamer, entre autres, le départ du Premier ministre (...), le retrait de l’augmentation des prix des produits pétroliers et la lutte contre l’insécurité alimentaire. »

Le journal haïtien rappelle que depuis une semaine, « pas une nuit sans des tirs nourris et de coups de gaz lacrymogènes dans le centre-ville de Hinche et de ses communes périphériques ». Le Nouvelliste y voit un moyen de « créer une situation de panique et de tension dans l’objectif de faire échec au mouvement de protestation de la population contre ses prédateurs ».

Les médias, comme tous les autres secteurs, sont paralysés


Lire la suite sur RFI