À la Une: bataille de communication au Nicaragua sur le sort des prisonniers politiques

Lundi, les familles des prisonniers politiques dénonçaient encore, dans un communiqué conjoint, les mauvais traitements réservés à leurs proches en prison au Nicaragua, notamment le rationnement en nourriture. Le lendemain, l'exécutif a pour la première fois, depuis leur incarcération, fait publier des photos de dix prisonniers de conscience, prises lors « d’audiences informatives » – un terme qui ne figure dans aucun texte de loi, selon le média d’opposition Confidencial. Les photos ont d’abord été publiées en Une des médias proches du pouvoir, seuls invités à la conférence de presse.

Le parquet a soutenu mardi, lors d’une conférence de presse, que la justice allait faire son travail. Le commissaire du gouvernement a souligné que « tous les dossiers avaient été déférés au cabinet d’instruction ». Tous, peut-être pas ! Ce même commissaire soutient, par exemple, « qu’il n’y a pas encore matière à poursuivre » l'ancien directeur général de la Police nationale, Léon Charles, pourtant épinglé dans le rapport de l'ULCC.

Du carburant « égaré » sur la route des stations-services…


Lire la suite sur RFI