À Bali, l’échange tendu entre Xi Jinping et Justin Trudeau devant les caméras du G20

AFP - ADAM SCOTTI

À Bali, c’est un échange tendu que se sont échangés Xi Jinping et Justin Trudeau, lors de la clôture du G20. Le président chinois a reproché mercredi au Premier ministre canadien d’avoir fait fuiter dans la presse les détails de leur entretien bilatéral, et chose rare, la scène a été filmée.

Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

Ce n’est pas la brouille entre Xi Jinping et Justin Trudeau qui est inhabituelle, c’est le fait qu’elle soit publique. Le président chinois s’adresse au Premier ministre canadien sur un ton posé, il sourit un peu comme s’il donnait une leçon à un jeune écolier : « Aller raconter aux journaux ce qu’on a dit lors de notre conversation, cela ne se fait pas », dit en substance Xi Jinping. Avant d’ajouter: « Et en plus, ce n’est pas la façon dont la discussion s’est déroulée. »

La scène filmée par le pool image du G20 dure une minute. Elle montre quelque chose qu’on ne voit quasi jamais dans ce pays, à savoir un dirigeant chinois s’exprimant hors du cadre formel des prises de paroles officielles. Lors des tournées d’inspection du secrétaire général du parti-État chinois, ce dernier est généralement muet à l’image et ses propos sont repris dans la voix des commentateurs de la télévision centrale de Chine.

Le président chinois « au naturel »

Le numéro un chinois va pour partir, après sa leçon, le dirigeant canadien le retient, là aussi, reprenant des éléments de langages fréquemment utilisés par la diplomatie occidentale dans son dialogue avec la Chine : avec la nécessité d’un « dialogue franc ouvert » et la volonté de « travailler de manière constructive, même s’il y a des désaccords ».


Lire la suite sur RFI