À Bègles, les fournisseurs d'énergie ne pourront plus couper le courant en cas d'impayés

C'est une rallonge budgétaire bienvenue dans le cadre de la flambée des prix de l'énergie . L'Assemblée nationale a voté ce mercredi une enveloppe supplémentaire de 2,5 milliards d'euros pour financer le chèque énergie de quelque 12 millions de ménages français, cette aide de 100 à 200 euros qui devrait être versée d'ici la fin de l'année.

Un coup de pouce, certes, mais qui ne suffira pas pour lutter contre la détresse sociale. Alors, certains maires ont décidé de prendre des décisions radicales. Ainsi à Bègles en Gironde, les coupures d'énergie en cas d'impayés sont désormais interdites par arrêté municipal. Ce dernier restera en vigueur même après la trêve hivernale.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

"De plus en plus de monde n'arrivent plus à payer leurs factures"

Dans les rues de la petite commune, la nouvelle plaît aux habitants. "Je trouve ça plutôt humaniste", explique au micro d'Europe 1, l'un d'entre eux. "Je trouve que c'est bien. Après, il faut que ça soit exécuté, c'est tout", confie un autre citoyen, un brun septique. À l'origine de cette idée : Clément Rossignol-Puech, le maire de la ville.

"Dans mon centre communal d'action sociale, il y a plus en plus de monde qui n'arrivent pas à payer leurs factures des familles, des jeunes, des familles monoparentales", précise l'élu écologiste, qui a vu exploser de 40% les demandes d'aides sociales entre 2019 et 2022.

Alerter les fournisseurs d'énergie

"Les bailleurs sociaux également nous disent...


Lire la suite sur Europe1