À Autun, la célèbre marque de lingerie Dim cherche un repreneur

Coup dur pour les salariés de Dim à Autun, en Saône-et-Loire. Le géant américain Hanes (Playtex, Wonderbra), actuel propriétaire de la célèbre marque de lingerie, envisage de se séparer de sa filiale européenne. Créée en 1956 sous le nom "Bas Dimanche", Dim était à l’origine une petite société fabriquant des bas à petits prix, et se revendiquait première marque de sous-vêtements française. En 2014, elle était vendue à Hanes et perdait dans le même temps 265 emplois. Des salariés et des syndicats inquiets Aujourd’hui, les employés et les délégués syndicaux s’inquiètent à nouveau pour l’avenir. En cette période de pandémie et de contexte mondial peu favorable, de nombreuses questions restent sans réponse : qui va être le repreneur ? Dans quelles conditions la marque va-t-elle être rachetée ? Cyril Raguin, le directeur technique de Hanes se veut rassurant. "On a plus que jamais confiance en notre capacité à attirer les investisseurs. Nos marques sont des marques leaders", déclare-t-il. Pour lui, ni Dim, ni ses collaborateurs ne sont "remis en question". L’opération devrait prendre entre 9 et 18 mois. La municipalité d'Autun assure qu'elle suivra attentivement le dossier.