À Aurillac, des soignants offrent 1500 heures de congés à une collègue dont la fille est gravement malade

Claudine Deligne, infirmière de nuit à l'hôpital Henri Mondor d'Aurillac, vient saluer et remercier ses collègues, après plusieurs mois d'absence. Grâce à eux et leur don de 1500 heures de congés, elle a pu soutenir sa fille dans son combat quotidien contre la leucémie et l'aider dans sa convalescence après sa greffe de moëlle osseuse. "Je savais que la solidarité existait entre nous, dit-elle, car on se soutient pour plein de choses. Mais à ce point-là, je n'aurais jamais imaginé". Plus de 70 participants Émus par la situation de Claudine, plus de 70 personnes ont participé à cette collecte d'heures. "Les gens se sont projetés, notamment ceux qui ont des enfants, mais pas seulement, explique Isabelle Marty, une aide-soignante de l'hôpital. Il y a aussi des gens qui ne la connaissaient pas, des jeunes qui viennent d'arriver et qui ont demandé à participer". Une générosité qui a bien sûr touché la fille de Claudine, Elisa, rassurée de pouvoir compter sur la présence quotidienne de sa mère dans l'épreuve qu'elle traverse. Mère et fille font front, ensemble, contre la maladie.