Publicité

À la Une: au Salvador, un procès virtuel pour juger près de 500 chefs d’un gang

Au Salvador, un « méga procès » a débuté ce jeudi 7 février. 492 meneurs du gang la Mara Salvatrucha comparaissent pour près de 37 500 délits et crimes commis entre 2012 et 2022. Certains d’entre eux sont détenus dans 10 prisons du pays. Il a donc fallu établir une connexion internet entre le tribunal de San Salvador et plusieurs salles de ces centres pénitentiaires, soit plus d'une vingtaine de connexions, raconte le site Contrapunto.

Trafics en tout genre, traites de personnes, terrorisme, enlèvements, féminicides, assassinats... la liste des méfaits qu'ils auraient commandités et que détaille le quotidien El Mundo, est longue. On leur attribue notamment 500 meurtres, même s'ils seraient en réalité responsables de près de 29 500 morts, précise le journal.

Un verdict dès ce vendredi

Malgré le nombre d’accusés et la quantité de faits pour lesquels ils sont poursuivis, le verdict devrait être connu dès aujourd’hui. Procès collectif, procès expéditif, dénoncent des organisations de défense des droits humains. Mais pour l'accusation, inutile de rentrer dans les détails, car les choses sont simples : dans ce gang, rien ne pouvait se faire sans l'accord des chefs.

Comme le souligne El Mundo, la Mara Salvatrucha avait constitué un « État parallèle » extrêmement bien organisé, reposant sur un « pouvoir pyramidal » et une violence systématique.

Les évêques haïtiens demandent la fin de la crise


Lire la suite sur RFI