À la Une: au Brésil, Bolsonaro «cherche l'agitation» à quatre jours de la présidentielle

© AP/Eraldo Peres

Au début de cette semaine, le président d’extrême droite Jair Bolsonaro, candidat à sa propre succession, avait accusé des radios locales d’avoir boycotté ses spots électoraux et demandé à titre de compensation que ceux de son concurrent Lula cessent d’être diffusés sur ces mêmes antennes. Le Tribunal supérieur électoral (TSE) a rejeté ce recours.

Cette décision a été prise par le TSE « [faute de] documentation crédible » et faute de « preuves », rapporte O Globo, le quotidien de Rio. Le président du TSE soupçonne le candidat d’avoir voulu « perturber le second tour de l’élection » présidentielle et demande à la justice d’enquêter sur un éventuel délit électoral. « La campagne de Bolsonaro cherche l’agitation à quatre jours des élections »,titre de son côté Folha de São Paulo.

Le président d’extrême droite assure que son équipe va faire appel. Ce vendredi, Jair Bolsonaro a rendez-vous avec l’ancien président de gauche Lula da Silva pour un dernier débat télévisé avant le scrutin.

Aux États-Unis, un candidat au Sénat accusé de ne pas appliquer les opinions qu’il défend

Haïti : la Maison Blanche n’exclut pas une intervention sans l’aval de l’ONU


Lire la suite sur RFI