À Arsenal, l'Ivoirien Nicolas Pépé est encore à la peine

·4 min de lecture

Recrue la plus chère de l'histoire d'Arsenal, Nicolas Pépé ne parvient pas à se faire sa place dans l'effectif des Gunners, plus d'un an après son arrivée. L'attaquant ivoirien ne répond pas totalement aux attentes de l'entraîneur, Mikel Arteta, qui s'est passé de ses services dimanche 1er novembre lors de la victoire acquise sur la pelouse de Manchester United (1-0).

Arsenal a le sourire ce 1er novembre. Après quasiment six ans d'attente, les Gunners se sont imposé à l'extérieur en Premier League contre une équipe du Top 6 du championnat. La dernière victoire de prestige remontait au 18 janvier 2015, sur le terrain de Manchester City (2-0, buts de Santi Cazorla et Olivier Giroud). 30 matches plus tard, le club londonien a de nouveau battu un ténor anglais à l'extérieur, dimanche, à Manchester de nouveau, mais contre United cette fois.

Lors de la 7e journée de la saison 2020-2021, à Old Trafford, Arsenal s'est imposé face aux Red Devils grâce à un but marqué sur penalty par le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang (1-0). Les Gunners n'avaient plus empoché les trois points dans ce stade depuis... 14 ans, et une victoire 1-0 acquise en septembre 2006 grâce au Togolais Emmanuel Adebayor ! C'est dire si ça remonte.

Mais ce succès du jour, Nicolas Pépé l'a vécu en tant que spectateur, depuis le banc de touche. Mikel Arteta ne l'a pas titularisé dans le « Théâtre des Rêves ». Pire, il ne l'a même pas fait entrer en jeu.

Supplanté par Willian, et même sérieusement concurrencé par Nketiah

Depuis le début de la saison, l'Ivoirien n'est pas une option prioritaire pour l'entraîneur espagnol. Sur les six premières journées de Premier League, Nicolas Pépé n'a été titularisé qu'une fois. En revanche, contre Manchester United, c'est la première fois qu'il n'est même pas entré en jeu. Mikel Arteta a opté pour un trident composé de Pierre-Emerick Aubameyang, d'Alexandre Lacazette et de Willian. Dans le dernier quart d'heure, le Français a cédé sa place à l'attaquant Eddie Nketiah, 21 ans, tandis que le Brésilien et le Gabonais ont été remplacés par des défenseurs, afin de préserver le score.

Plus tôt dans le semaine, jeudi, Nicolas Pépé a quand même joué en Ligue Europa contre les Irlandais de Dundalk (3-0). Il a même marqué à cette occasion. Mais indéniablement, plus d'un an après son transfert en provenance de Lille pour 80 millions d'euros (somme record dans l'histoire d'Arsenal), l'attaquant ne parvient pas à s'installer comme un élément majeur du groupe londonien.

Willian, arrivé libre mi-août après sept saisons à Chelsea, a immédiatement endossé le costume de titulaire en championnat, la compétition la plus importante d'Arsenal cette saison pour le moment. Et même le jeune Nketiah rivalise avec Pépé en terme de temps de jeu désormais. Après une première saison en demi-teinte (8 buts et 10 passes décisives en 42 apparitions, toutes compétitions confondues), le lauréat du Prix Marc-Vivien Foé 2019 n'apparaît guère plus en verve pour le moment.

Arteta attend plus de régularité, certaines critiques fusent

Après le match contre Dundalk, Mikel Arteta s'est exprimé à propos de la situation de l'international ivoirien. « Il n'a pas été le premier choix dans chaque match, mais il a joué a plusieurs reprises », a-t-il nuancé. Mais le technicien espagnol a aussi été clair : « Certains ont été meilleurs que d'autres. » Chez Nicolas Pépé, il ne décèle aucune « mauvaise attitude », au contraire. Toutefois, son rendement n'est pas celui escompté.

Sur le site des Gunners, Mikel Arteta a rappelé que le n°19 « a eu besoin de temps », après l'investissement consenti pour le faire venir à l'été 2019. « C'est un joueur imprévisible, qui a quelque chose de spécial. Il s'agit d'être régulier maintenant », a-t-il ajouté, un écho à ses déclarations de la veille, quand il citait notamment la finition et le placement dans la surface de réparation comme points à améliorer pour gagner en efficacité.

Alan Smith, ancien attaquant d'Arsenal (années 80-90), aujourd'hui consultant, s'est montré beaucoup dur à l'égard de l'Éléphant. Au site 101 Great Goals, il a confié que Nicolas Pépé « a déçu » et qu'il est « d'une certaine manière, un problème, car il a coûté beaucoup d'argent ». « J'espérais que, pour sa deuxième saison, il se libérerait. Clairement, Arsenal a trop dépensé pour lui. Willian, bien qu'il soit un joueur très différent, est beaucoup plus fiable », estime-t-il. Mais Alan Smith a vu chez l'Ivoirien « de petits aperçus montrant qu'il peut être excitant, qu'il peut transformer un match ». « Il doit apporter plus de cohérence dans son jeu, et j'espère qu'il le fera avec le maillot d'Arsenal », a-t-il ajouté. Un dernier souhait sans doute partagé par l'intéressé.