À qui appartient une dépouille? Le cas de Karim S., citoyen français vivant à Barcelone et mort à Orly

Toni, le compagnon de Karim S., est pour le moment coincé dans un véritable labyrinthe administratif. | Soulful Pizza via Pexels
Toni, le compagnon de Karim S., est pour le moment coincé dans un véritable labyrinthe administratif. | Soulful Pizza via Pexels

Karim S. est mort.

Il est mort comme il a vécu: en surprenant tout le monde.

Figure connue, appréciée et respectée du petit milieu opérant dans les compagnies aériennes, Karim S. a fini de tourner autour du monde, stoppé net dans sa course par un banal accident cardiovasculaire cérébral (AVC). Un trépas survenu dans les toilettes de l'aéroport d'Orly, le 8 juillet dernier, et désormais accompagné d'un véritable feuilleton judiciaire.

Ce quinquagénaire jovial, chef de cabine pour la compagnie Corsair, rentrait chez lui à Barcelone, après un vol en provenance de La Réunion. C'est au cours de la correspondance qu'est survenu l'AVC qui lui fut fatal.

Ennui et ennuis administratifs

Karim S. était un homme rigoureux dans son travail, mais parfois un peu insouciant dès lors qu'il s'agissait de sa vie privée. Les papiers, les tâches administratives, les normes ne lui inspiraient que de l'ennui. C'est pour cette raison qu'il n'a jamais vraiment pensé à mettre par écrit l'expression de ses dernières volontés et notamment son désir d'être incinéré.

À LIRE AUSSI

Inhumation ou crémation? Une question personnelle et sociétale

Paradoxalement, c'est aujourd'hui sa dépouille qui se trouve au centre d'un vortex juridique entre les autorités françaises et espagnoles. Depuis le 8 juillet, le corps de Karim se trouve dans une morgue française, sans qu'il soit à ce jour possible de savoir si ses choix seront respectés. Il en avait fait part à son compagnon, Toni, qui partageait sa vie depuis des années dans leur appartement de Barcelone.

Karim et Toni s'étaient déclarés pareja de hecho, l'équivalent du PACS en Espagne. C'est cette équivalence qui est aujourd'hui mise en cause et mise à mal par les pratiques différentes entre deux États pourtant membres de l'Union européenne.

Peine et invisibilité du compagnon

À la suite de son...

Lire la suite sur Slate.fr.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles