À Annecy, les « Bikettes » organisent des sorties vélo entre femmes

Photo
Les Bikettes

Les Bikettes

Les Bikettes à Tignes en 2016

VÉLO - La Plagne, Morzine ou Tignes, les sentiers montagneux n’ont plus de secrets pour elles (ou presque). Elles, ce sont les « Bikettes ». Prononcez-le comme vous le souhaitez, version biquette ou à l’anglaise (« bike » signifiant vélo), dans tous les cas il s’agit d’une association proposant des sorties VTT. Sa particularité ? Seules des femmes roulent chez les Bikettes.

Basée à Annecy, comptant environ cent adhérentes par an depuis sa création, il y a six ans, cette association crée la rencontre entre « des filles motivées pour rouler ensemble et partager de bons moments sur la bicyclette ». Et ce, quel que soit l’âge ou le niveau.

Alors que le Tour de France Femmes prend fin ce dimanche 31 mars, et que la Fédération française de cyclisme (FFC) ne compte que 10% environ d’adhérentes, Le HuffPost a demandé à Déborah Motsch, l’une des cofondatrices des Bikettes, de nous expliquer pourquoi c’était important pour elles de fonder un groupe de VTT pour femmes.

Photo
Les Bikettes

Les Bikettes

À Serre Chevalier en 2018

Le HuffPost : Le Tour de France Femmes a fait son grand retour après des années d’absence, qu’en pensez-vous ?

Déborah Motsch : Même si on suit moins le vélo de route que le VTT, j’ai pu constater que c’était très peu médiatisé. Mais il n’y a aucune raison pour que le Tour de France ne soit que pour les hommes, le vélo de route est un milieu professionnel qui convient aussi aux femmes.

Quant au VTT, dans les esprits ça reste un sport de garçons, mais je trouve qu’il y a eu une vraie évolution ces dix dernières années. Quand j’ai commencé à évoluer dans le milieu, on n’était vraiment pas nombreuses ; aujourd’hui je vois beaucoup plus de femmes dans les bike parks l’été. Et en compétition, que ce soit en cross-country ou en descente, les parcours sont les mêmes pour les hommes et les femmes.

Comment et pourquoi avez-vous fondé les Bikettes ?

Au départ, on était plusieurs copines sur Annecy à faire du VTT. On s’est retrouvées un soir pour en faire ensemble, puis la semaine d’après. On s’est dit que ce serait sympa d’en parler à d’autres copines qui faisaient du vélo, alors on a créé un groupe Facebook pour proposer des sorties. Ce groupe a rapidement pris de l’ampleur, ça a fait un effet boule de neige, plein de filles sortaient de nulle part ! On ne s’y attendait pas.

Ça nous a donné plein d’idées d’événements, de partenaires pour obtenir des réductions sur le matériel, etc.

À quoi ressemble une sortie avec les Bikettes ?

On propose de se retrouver pour une sortie par semaine, on roule environ 15 kilomètres pour 300 ou 400 mètres de dénivelé. Les sorties sont pour tous les niveaux, les filles se donnent des conseils, on fait des pauses.

Photo
Les Bikettes

Les Bikettes

Les Bikettes à Morzine

Quelles sont les motivations des femmes qui vous rejoignent ?

Il y a une forte demande des filles d’avoir des conseils, des sorties organisées, de rouler avec d’autres filles.

Beaucoup ont commencé via leurs copains, en ont marre d’être derrière, d’aller dans des parcours trop difficiles. Pour elles, ça a un côté rassurant de rouler avec d’autres filles. On a créé une petite communauté autour de ça.

À voir également sur Le HuffPost : Aurélien Fontenoy a grimpé une tour de La Défense... à vélo !

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles