À un an de la présidentielle, Édouard Philippe fait son retour médiatique

·2 min de lecture

L'ancien Premier ministre Edouard Philippe était ce dimanche soir l'invité du JT de France 2. L'occasion d'entretenir le mythe d'un retour en politique nationale ?

Souriant, détendu, c'est un Édouard Philippe loyal à la politique du gouvernement qui se présente sur le plateau de France 2. « Je ne la critique jamais, je sais combien c'est difficile », dit-il.

Loyal à Emmanuel Macron, mais pas seulement. « Mais il se trouve que je suis aussi d'une très grande liberté, affirme-t-il. Je dois me servir de cette liberté pour essayer de faire vivre un débat que je crois indispensable à mon pays. »

Serait-il en campagne ? Très silencieux depuis son départ de Matignon en juillet dernier, l'ancien Premier ministre multiplie les rencontres avec des élus. Cette intervention télévisée est une étape de plus dans une tournée médiatique entamée la semaine dernière.

À un an de la présidentielle, Édouard Philippe ne veut cependant pas se laisser enivrer par des sondages qui s'envolent. Il estime que « ni la popularité ni l'impopularité ne représente quelque chose de solide, c'est très fragile tout ça, et ce n'est pas très important ».

Mais il ne répond pas non lorsqu'on lui pose la question qui agite le microcosme politique en ce moment : envisagerait-il d'être candidat à la succession d'Emmanuel Macron si le président ne briguait pas de second mandat ? « Je ne m'exprime pas sur ce sujet, je lis souvent ce genre de chose. Je ne crois pas l'avoir dit, je ne crois pas, non », insiste-t-il. En bon Normand, Édouard Philippe manie à la perfection le ni oui ni non.

Édouard Philippe publiera mercredi un livre Impressions et lignes claires relatant son expérience de trois ans à Matignon.

► À lire aussi : À quoi joue Édouard Philippe?