À Albi, une association collecte les biodéchets des restos pour leur donner une seconde vie

Une fois le repas terminé, vous débarrassez les restes et les jetez à la poubelle avec tous les autres déchets. Naturellement. Mais ces éléments peuvent être recyclés et vivre une seconde vie. Les épluchures de fruits et légumes, les coquilles d’œuf ou encore les peaux de poisson peuvent être récupérés pour ensuite retourner à la terre. Ces restes organiques, ce sont les biodéchets. Pour les valoriser, La Recylada, une association d’Albi (Tarn) les récupère dans les restaurants, pour 30 euros par mois. Lorsqu'ils sont jetés dans les poubelles, les déchets sont incinérés ou enfouis. Quand ils sont enterrés, ils produisent un gaz néfaste qui favorise le réchauffement climatique. Brûlés, ils dégagent du CO2. Tous les trajets se font à vélo "On cuisine, on met les biodéchets dans les seaux et ils partent une fois par semaine à La Recyclada, donc on n’a rien à faire. C’est facile et écologique", décrit Johanna Bralley, restauratrice. La Recyclada va donc encore plus loin dans sa quête écologique en réalisant tous ses trajets à vélo. Le produit collecté est ensuite versé dans des bacs et soigneusement entretenu par des maîtres composteurs. "Au bout de deux mois, il faut tout ressortir pour remélanger tous ces apports-là et les mettre en bac de maturation", explique l’un d’entre eux, Tristan Montsarrat. Cette matière dégradée est excellente pour les cultures, pour le plus grand bonheur des maraîchers. "C’est le cycle le plus naturel, tout ce qui est organique retourne à la terre et pas dans les enfouissements des déchèteries", salue Jean-Gabriel Pelisson La Recyclada propose également des formations pour le compostage et le recyclage. D’autres structures privées ou publiques existent aussi en France.