À Adetikope, le Togo prépare son décollage industriel

·1 min de lecture
Les travaux d'un coût de 100 milliards de francs CFA s'étendent sur plusieurs hectares. À terme, il est prévu la création d'au moins 35 000 emplois.
Les travaux d'un coût de 100 milliards de francs CFA s'étendent sur plusieurs hectares. À terme, il est prévu la création d'au moins 35 000 emplois.

En moins d?un an, le Togo a réussi à lancer sa première plateforme industrielle, à une vingtaine de kilomètres de la capitale, sur l?axe Lomé-Ouagadougou. Le pays mise sur son emplacement stratégique, qui permet de desservir les pays de l?hinterland et sur son port en eau profonde pour faire vivre la Plateforme industrielle d?Adetikope (PIA).

Parcs industriels, plateformes : des modèles en devenir ?

Ce parc industriel, dont l?investissement est estimé à 130 milliards de francs CFA (200 millions d?euros), fait partie des grands projets d?infrastructure du pays inscrits dans le Plan de développement national (PND), comme la centrale électrique de Kékéli et la centrale photovoltaïque de Blitta. Sous la formule d?un partenariat public-privé (PPP), l?État togolais s?est associé à Arise IIP, spécialiste du développement des parcs industriels en Afrique, à hauteur respectif de 35 % et 65 %, pour lancer PIA, la société en charge de la construction et de la gestion du parc industriel togolais.

Sur ce modèle de PPP, Arise a lancé sa première plateforme industrielle au Gabon en 2010. Coup sur coup, elle inaugure en 2021 deux projets similaires, au Bénin et au Togo. L?objectif est identique : transformer localement les richesses naturelles du pays, développer l?industrie, créer de la valeur ajoutée et développer les échanges commerciaux sur la base de produits transformés et valorisés.

Pour mener ce projet au Gabon, Arise, un joint-venture entre le singapourien Olam (49,5 [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles