À 80 ans, cette "Mamie du rap" fait le buzz dans le quartier du Panier à Marseille

À Marseille, quand on dit rap, on pense à IAM, Soprano ou la Fonky Family... Mais désormais il faut aussi compter sur Maria Fedi. Du haut de ses 80 ans, cette figure emblématique du quartier du Panier a encore beaucoup de projets en prévision. Cette personnalité originale ne compte pas se poser : elle prépare un film sur l'histoire de la mode à Marseille.La mamie rap, la mamie cap' La fabuleuse rencontre de Maria avec le rap est née d'un pari avec son petit-fils. En 2007, il lui parle du rap et lui dit qu'elle ne serait jamais capable de chanter ce style musical. Et comme Maria n'en est pas à son premier défi, en juin, elle écrit une chanson et fait participer les jeunes du quartier du Panier. Le résultat : un tube et un clip réalisé dans le cadre d'un projet vidéo participatif. "J'ai fait un beau texte, que tous les gosses chantent", raconte-t-elle fièrement. Pour composer la musique de ce premier titre, Maria fait alors appel à son voisin de rue, qui n'est autre que Le Rat Luciano, du groupe Fonky Family. "Il m'a regardé en rigolant et il m'a dit 'Mamie, il n'y a pas de problème, je t'offre ma musique'", se souvient-elle. Le clip fait rapidement le buzz sur internet et est salué par des rappeurs marseillais. "Soprano est venu me voir pour me féliciter", sourit encore avec malice Maria.Le quartier du Panier à l'honneur Illustre personnage du Panier, Maria Fendi s'improvise comme un excellent guide de ce quartier typique du deuxième arrondissement de Marseille. De la Vieille Charité à l'Hôtel de Police (connu sous le nom de "L'Evêché"), son tube fait serpenter l'auditeur dans les méandres des petites rues pentues du secteur. Les paroles de la chanson rendent hommage à Marseille, à la jeunesse et à son quartier qu'elle aime tant. "Populaire, convivial, solidaire, métissé, touristique, artistique", décrit-elle. En ces temps déconfinés, Maria Fedi exerce son activité de chanteuse au centre social Bossenque. Connue dans tout le quartier sous le nom de "Mamie du rap", Maria est aussi en passe de devenir une star internationale ! Des fans lui écrivent de Chine, d'Australie, des États-Unis et même de l'Inde sans connaître son adresse exacte. Un rap sans vulgarité On l'aura compris, Maria est une rappeuse au grand cœur, au franc-parler, jamais vulgaire. Les thèmes de sa chanson évoquent son quartier adoré mais aussi son passé de mannequin et la politesse qu'elle transmet aux enfants. "Elle nous éduque, surtout pas de grossièretés, ne pas cracher, être poli, bien se tenir, avoir du respect", chantent en rythme les enfants du Panier.