À 35 ans, la députée Cyrielle Chatelain dirige le groupe écologiste à l’Assemblée en tandem avec Julien Bayou

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© Jacques Witt/SIPA
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Pourquoi parle-t-on d’elle ? Cyrielle Chatelain, qui aura 35 ans jeudi, co-préside le groupe écologiste à l’Assemblée nationale avec Julien Bayou, le secrétaire national d'Europe Écologie-Les Verts (EELV). Une co-présidence qui n’a pas d’existence officielle au Palais Bourbon, même si les écologistes espèrent pouvoir modifier le règlement.

Lire aussi - Nupes : la gauche se cherche un moment d’unité pour la rentrée

Qui est-elle ? Née à Montbéliard (Doubs), habitant aujourd’hui à Eybens (Isère), elle a rejoint le mouvement écolo à 18 ans. En juin dernier, dans la 2e circonscription de l’Isère, la candidate EELV a battu Jean-Charles Colas-Roy, député sortant de la majorité présidentielle et spécialiste des questions écologiques, avec 52,13 % des voix. Avant cela, Cyrielle Chatelain a travaillé pour la Métropole de Lyon, présidée par Bruno Bernard. Elle a été la conseillère « Égalité des territoires et cadre de vie » de ce dernier, qui est aussi l’un des hommes forts d’EELV, spécialiste des négociations électorales. En juillet 2021, avec plusieurs centaines de militants écologistes, elle apporte son soutien au maire de Grenoble, Éric Piolle, dans la course à la primaire, avant de travailler sur son programme de candidat.

Elle a dit : « La transition écologique ne constitue toujours pas le cœur des politiques publiques. Je vous le dis plus clairement encore : madame la Première ministre, votre projet a cinquante ans de retard ! ». Le 6 juillet dernier dans sa réponse à la déclara...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles