À 117 ans, la doyenne européenne a vaincu le Covid-19

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Sœur André dans sa maison de retraite à Toulon (illustration).
Sœur André dans sa maison de retraite à Toulon (illustration).

Il s'agit d'une incroyable victoire pour la deuxième femme la plus âgée au monde. À 117 ans, S?ur André, née Lucile Randon, est parvenue à vaincre le Covid-19, raconte Var-Matin. Quand elle est testée positive au virus dans la maison de retraite Sainte-Catherine à Toulon, le 16 janvier dernier, la religieuse est surprise. « Je ne me suis même pas rendu compte que je l'avais », confie-t-elle.

Elle était en effet asymptomatique, comme la majeure partie des résidents contaminés par le coronavirus dans son établissement. Pour protéger les autres résidents, S?ur André a été confinée une grande partie du mois de janvier. « La solitude lui pesait énormément », expliquent des proches de la religieuse, qui n'avait plus l'autorisation d'assister aux messes dominicales.

À LIRE AUSSICovid-19 : « Je ne voulais pas embrasser mon père, je voulais simplement le voir »

« Elle n'a manifesté aucune peur de la maladie »

« Avoir chez nous la doyenne des Européens, c'est une fierté en même temps qu'une immense responsabilité », explique David Tavella, en charge de la communication de l'Ehpad. Dans le monde, la seule personne à battre ce record de longévité est la Japonaise Kane Tanaka, qui est âgée de 118 ans.

David Tavella, qui se dit « très attaché » à S?ur André, lui a lui-même annoncé sa contamination. « J'étais vraiment inquiet », admet-il. Pourtant, « elle n'a manifesté aucune peur de la maladie ». En revanche, « elle s'est montrée très inquiète pour les autres résidents », se [...] Lire la suite