À la Une: aux États-Unis, trois personnes inculpées dans l’affaire Arbery

Le 23 février dernier, détaille le New York Times, Ahmaud Arbery, un jeune joggeur noir de vingt-cinq ans, était abattu de trois coups de fusil alors qu’il courait dans un quartier de Brunswick, en Géorgie. Hier, trois hommes, un père et son fils et un ami du père, ont été formellement inculpés de meurtre par un grand jury. Un meurtre qui avait provoqué des manifestations et l'indignation après qu’une vidéo des faits ait été diffusée. Le quotidien rappelle qu’avant que ne soit diffusée cette vidéo, la police locale n’avait procédé à aucune interpellation. Les trois hommes en question sont poursuivis pour neuf chefs d’inculpation et pourraient être condamnés à la perpétuité.

Au plus mal dans les sondages, Donald Trump tente de se relancer

Un sondage réalisé pour le New York Times diffusé mercredi faisait état d’une avance de quatorze points de Joe Biden sur le président sortant. Un retard qui va être difficile de rattraper estime USA Today. Aujourd’hui Donald Trump se rend dans le Wisconsin, son deuxième déplacement de la semaine. Il va tenter de séduire des électeurs dans un Etat qu’il avait remporté en 2016, mais où il accumule là aussi un retard de huit points sur le candidat démocrate, précise le quotidien. Un Etat où le vice-président Mike Pence s’est rendu en début de semaine pour courtiser les électeurs évangéliques détaille USA Today.

Une quarantaine plus stricte en Argentine à compter du lundi 1er juillet

Les autorités argentines doivent annoncer ce jeudi de nouvelles mesures qui vont principalement concerner la province du Grand Buenos Aires, qui concentre à elle seule un tiers de la population argentine, c’est-à-dire plus de treize millions d’habitants. Face à l’augmentation des cas et alors que le pays est entré dans l’hiver, les autorités ont décidé de restreindre fortement la circulation expliqueLa Nacion. Le but : éviter que le virus ne circule. Les autorisations pour se déplacer vont donc être fortement restreintes. Les transports publics vont également être réduits et seuls les commerces essentiels pourront désormais ouvrir. Des mesures qui entreront donc en vigueur lundi prochain pour une période de quatorze jours qui pourrait être prolongée annonce Clarin.

Un nuage en provenance du Sahara recouvre Cuba

Cuba fait face à un phénomène habituel mais qui a pris une toute autre ampleur cette année : le passage d’un immense nuage de sable fin et de poussière du désert du Sahara, charrié par les vents qui étouffent littéralement Cuba et le reste des Caraïbes. Une tempête se dirige tout droit vers le Mexique et les États-Unis annonce le quotidien en ligne 14 y medio. À Cuba c’est principalement la province de Guantanamo qui est touchée, alors que l’île sort de sa période de confinement suite à l’épidémie de COVID-19. Du coup les autorités préconisent le port d’un masque pour éviter tout problème, ainsi que de mettre des lunettes. Il est également recommandé de rester chez soi. L’air, très sec, que charrie cette tempête contient de nombreux éléments qui pourraient nuire à la santé, sans parler des virus et des bactéries a prévenu l’Organisation panaméricaine de la santé.

Le Mexique prend les devants avant l’arrivée de ce nuage du Sahara

Le Mexique, où près de deux-cent-mille personnes ont été infectées par le Covid-19 et qui compte plus de vingt-quatre mille morts, se prépare à une situation qui s’annonce tout aussi compliquée selon le sous-secrétaire à la santé Hugo Lopez-Gatell. Car la poussière et les grains de sables charriés par cette tempête peuvent entrer dans l’organisme en respirant et pourraient bien entraîner des complications et augmenter la mortalité des personnes ayant des problèmes respiratoires, explique El Universal. Il est donc aussi recommandé au Mexique de rester chez soi et de maintenir les fenêtres fermées en cas d’antécédents médicaux.