À la Une: Élections de mi-mandat aux Etats-Unis, à la veille du choix

© AP/J. David Ake

Aux États-Unis, à la veille des élections de mi-mandat, certains journaux prennent position, et de manière parfois très précise : depuis vendredi, le Miami Herald donne, dans un éditorial, ses choix pour chacun des 30 votes prévus mardi en Floride, de l’élection du gouverneur au référendum sur un amendement de la Constitution locale. Le Boston Globe n’est lui pas entré dans tous ces détails, mais il est on ne peut plus clair dans son éditorial : « le Parti républicain ne mérite pas de contrôler le Congrès », parce que « la majorité des républicains en lice contestent ou refusent les résultats de la présidentielle de 2020 ; et la plupart d’entre eux sont aujourd’hui en position de l’emporter. (…) S’ils ne l’emportent pas, il y a de fortes chances qu’ils mettent les résultats en doute ou affirment que les élections de mi-mandat ont été volées ».

« Collaborationnistes, une bonne affaire », estime La Prensa : les partis autorisés à se présenter vont en effet se partager 40 % des 30 millions de dollars débloqués pour l’organisation des élections, à titre de compensation de leur frais électoraux.

En Haïti, Jimmy Cherisier appelle les camions-citernes à faire le plein


Lire la suite sur RFI